ACCUEIL GRAND PHA EQUIPAGE CARNETS DE BORD MEDIAS LIENS
BIENVENUE A BORD DE GRAND PHA
CATAMARAN  WHARRAM TIKI
      C'est reparti Après une escale de 10 jours passée principalement au mouillage dans le lagon devant    résidence hôtelière "Les Flamboyants" ouhabitent nos anciensvoisins et  amis de Martinique qui nous ontchaleureusement accueillis et aussi beaucoup aider à faire des achats sur St Martin.  (coté Hollandais et Français)   Lundi 9 décembre 2013*sortie du lagon à 14h30 ,nous nous sommes ancrés dans la baie de Marigot pour faire nos derniéres courses.A 18h30 l’ancre est à nouveau levée .Grand Pha prend la direction des Bahamas .La mer est encore un peu formée mais les grans s’espacent  petit à petit la navigation devient confortable Mardi 10 décembre .dans la matinée Grand Pha traverse l'archipel des iles Vierges anglaises,avec la seule voile .tribord Mercredi 11décembre Toujours sous une seule voile  Grand Pha  a fait une moyenne de 160 miles par jour.La deuxieme voile babord est monttée . Vendredi 13 décembre  2013 Grand Pha  arrive  à Great Inagua  à 12h20UTC ou 07h20 heure locale ayant fait une excellente traversée à  8kts de moyenne. L’ancre est mouillée devant le port de St Matthiew. Bertrand va seul à terre et à peine débarqué un habitant del’ile particulierement baraqué l’aide  à remonter l'annexe en haut de la plage et lui'propose  de le  déposer devant les services d'émigrations et de douane qui avaient déménagés depuis la dernière mise à jour de notre guide nautique..Mainteant la douane est à l’aéroport  dans un hangar. Deux heures après avoir effectuer ses pages d'écriture et s’être allégé de 300$US ,il a regagné le bord après avoir repéré où éventuellement refaire du Diesel au retour .car les papiers de sortie des bahamas seront dans doute faits sur cette île .  L’exportation de salines de 1 million de tonnes de sel par an.est la  ressource   principale de l’ile.Une importante réserve de flamands roses  est aussi un attribut touristique . Ensuite l’ancre a été  relevée.Grand Pha s’est dirigé sous voile puis au moteur vers la baie plus au nord de  Man of War Le bateau glisse sur une eau t translucide L’équipage ne voit pas  une âme sur les immenses plages de sable blanc.  le samedi 14 décembre Grand Pha  quitte dans la soirée son mouillage  paradisiaque de Man of War bay (Great Inagua island),. La navigation de nuit  est   un peu mouvementée au début.Grand Pha fonçe avec une seule voile grand largue.La houle n'ayant pas encore tourné suivant la nouvelle orientation du vent vient  par le travers.Le  début de nuit "Rock and Roll " comme dit Robert.Marie-Hélène qui prenait le 1er quart s'est tenue une bonne partie des 2 heures à l'entrée de la cabine centrale dans le cockpit pour éviter les douches et les sauts de cabri du bateau ...cela s'est calmé dou-ce-ment mais surement . Grand Pha arrive à midi  à la pointe SW de Long Island.Cette ile porte bien son nom car elle mesure 80 miles de long. Le vent faiblit et  la 2em voile  est hissée,.enfin l’équipage tente de hisser la 2em voile .. car ça coince dur malgré l'amélioration du placement d'une des poulies de drisse au sommet du mat par  Bertrand au  dernier mouillage mouillage. Pourquoi ? Comment? .Décidément les nouvelles poulies de St Martin n'aiment pas la voile bâbord .Est ce que la drisse  fait des nœuds sur elle  même  en tournicotant.Elle est  retirée et  remplacée par un cordage plus fin cousue à elle  pour ne  pas perdre le "chemin ".La pauvre prend un bon bain derrière le bateau ,Et voilà Grand Pha qui traine tranquillement  ses 55 m de drisse ( ça tire dur) ,le temps qu'elle "détournicote "toute seule (c'est ce que le capitaine espère !!!).Au bout d'un moment celle ci est remontée( nous n'avions pas mis d'hameçon ...donc pas de poissons .Dommage dirons certains.)Elle est  mise à sécher.  Nous rejoignons le mouillage devant Diamond Salt Harbour (closed,en ruines) "disent les instructions nautiques ".Un monocoque américain est déjà là bercé par le clapot. Le sable blanc des fonds,le peu de hauteur d'eau (3m maxi)donnent à l'eau une couleur  turquoise .magnifique. Re-tentative pour lrésoudre le problème de drisse  ça ne fonctionne pas . Pourquoi? Comment? Robert fait des petits croquis ,Bertrand regarde désespérément la tête de mat et oui il va y remonter.Il est hissé ,vive le guideau électrique et le harnais cadeau des enfants ).Secoué comme les noix de cocos des palmiers de la plage ,il ne peut pas  travailler sur la poulie qui est CASSEE.En espérant que le clapot diminuera dans le nuit,il compte y remonter le lendemain matin. La nuit est magique ,la reflet de la lune sur les eaux turquoises est phosphorescent ,le spectacle est irréel .Sommes nous bien sur notre planète...Non nous n'avons rien fumé...Juré. Samedi 15 décembre Et ce  matin ...oui vous avez devinez !!!!Bertrand remonte dans le mat mais il joue encore les  noix de coco ..donc nous ne naviguerons qu'avec une seule voile .De toute façon ,le vent est nul et le moteur tribord diesel à 2600t/mn + le moteur électrique bâbord vont fonctionner non stop jusqu'au prochain mouillage, soit durant 11h20 (durée du jour). Nous naviguons dans 9 m maxi d'eau ,3 m mini.C'est agréable  de voir les étoiles de mer ,les poissons ,les coraux.Nous faisons détaler une orphie (fin poisson long à trompe)qui nous fait  un sprint"debout sur sa queue" . Nous arrivons à la tombée de la nuit à Coakley Cay.Un projecteur est allumé pour mouiller...aie aie  une nuée de moustiques nous assaille .au secours!!!pourtant pas de lagune sur l'ilot  et nous sommes en pleine mer. Bertrand reprend son passe temps favori le pôvre ;-) !!!!Robert au guindeau ,Marie-Hélène au projecteur. Le spectacle commence  mais ça bouge un peu moins  oufff la poulie est changée.Nos minuscules spectateurs ont appréciés  et nous trouvent fort à leur gout .Ils refusent de partir malgré nos tentatives ,tant pis nous dormirons enrouler chacun dans un drap. Dimanche 16 Décembre Nous redémarrons le matin au moteur appuyer par les voiles cette fois ci,le vent nord est très faible. Nous pensons nous arrêter dans une petite île ce soir pour refaire un plein de produit frais car nous avons épuisé notre stock .Heureusement que la glacière- réfrigérateur ( depuis St Martin ) est là ,elle nous a permis de garder plus longtemps,les tomates ,les mangues .Elle nous garde aussi précieusement nos chocolats de Noel . Les Bahamas méritent à eux seuls au moins une année de navigation.Ce que nous en avons vue est déjà magnifique malgré les moustiques lol .
POSITION
ST MARTIN-GREAT INAGUA